Michel Joly quitte le CS Saint-Paul-en-Jarez… pour la Nationale 1 !

L’entraîneur de nos DF4, Michel Joly, nous quitte et pour cause ! Il vient de s’engager en Nationale 1 à Andrézieux-Bouthon ! Une belle opportunité pour lui. Le CS Saint-Paul-en-Jarez lui souhaite une pleine réussite dans sa nouvelle aventure… et a accepté de le laisser partir à condition qu’il réponde à quelques questions ! Interview.

 

Alors, pourquoi tu nous quittes 😉 ? 

Et bien, j’ai eu une proposition du club d’Andrezieux-Bouthéon pour jouer en Nationale 1. À ceci s’ajoute mes études (STAPS, pour être prof d’EPS, Ndlr) ; ce n’était plus possible de tout assumer ! Il fallait faire un choix.

 

Sacrée opportunité, que de jouer en N1 à Andrézieux ? Comment s’est passé ce ”transfert” ? En plein confinement ?

C’est clair, c’est une très belle opportunité ! Le transfert s’est passé vraiment que virtuellement puisque on était en plein confinement. Donc c’est vrai que ça manquait un peu de concret, c’aurait été bien de pouvoir rencontrer les personnes physiquement plutôt que les avoir derrière un téléphone.

 

Comment vois-tu la saison qui s’annonce ?

Plus délicate que les autres par rapport à toutes les règles sanitaires qui va falloir respecter ! On reprend les entraînements sans contact et jeu le 9 juin d’ailleurs.

Je pense que nous avons une bonne équipe. À nous de le montrer sur le terrain et de nous tenir prêts. La saison sera longue et tumultueuse. Mais on sera déterminé

 

Peux-tu résumer ta carrière de basketteur ?

 Je suis originaire de Saint-Chamond, mais j’ai commencé à jouer à Lorette. Puis je suis allé à Villars, Bourg-en-Bresse en centre de formation, Roche-la-Molière la saison passée en N3 et enfin Andrézieux-Bouthéon, donc, en N1, la saison prochaine.

 

Qu’est-ce qui t’avait amené au CS Saint-Paul-en-Jarez ?

Laura Pitiot... ! Pour être plus sérieux, c’est elle qui ma contacté pour venir coacher une équipe de filles il y a deux ans. Chose que j’ai acceptée sans trop savoir à quoi m’attendre. Mais c’était une bonne expérience tout de même !

 

Dans la famille Joly, le basket, c’est une religion ?

Pas vraiment, en fait, contrairement à ce qu’on pourrait penser ! Mon père, c’est plus le football et ma mère le volley-ball. En revanche, mon frère joue au basket et se débrouille vraiment bien.

 

Quel biilan peux-tu tirer de l’équipe DF4 que tu as coachée cette année. Belle progression, n’est ce pas ?

Oui, la progression a été vraiment incroyable ! Sur la première année, on a gagné de mémoire dix matches dans la saison avec un bilan équilibré. Les filles ont toutes progressé individuellement mais aussi collectivement, avec un bon état d’esprit. On a bien travaillé, je suis vraiment content de cela. La deuxième saison à été encore meilleure : on termine troisième ce qui est vraiment très satisfaisant. Dommage que la saison se soit arrêtée comme on le sait... Mais je suis vraiment fier d’elles !!!

 

Tu garderas un bon souvenir du CS Saint-Paul-en-Jarez ?

Évidemment ! J’ai croisé de bonnes personnes, le club est familial, accueillant et bien structuré.

Je suivrai les résultats de prêt l’année prochaine ! Et particulièrement ceux des D1.